top of page

LOI IMMIGRATION : LE DÉSHONNEUR POUR LA FRANCE

Ce 19 décembre 2023 restera comme une date sombre dans l’histoire de la République. Un projet de loi sur l’immigration, inspiré du programme historique de l’extrême-droite, vient d’être adopté par le Parlement avec les voix du Rassemblement national. Préférence nationale dans l'attribution des aides sociales, déchéance de nationalité, remise en cause du droit du sol, durcissement du regroupement familial, attaques contre les étudiants étrangers et les étrangers malades, exclusion des étrangers sans papiers de l’hébergement d’urgence… 


La minorité présidentielle avait fixé des lignes rouges, elles ont toutes été allègrement transgressées et ce sont désormais les lignes bleu marine qui sont franchies. Ils ont tout cédé. Leurs amendements, leurs articles, leurs valeurs, leur honneur. Cette loi Darmanin-Le Pen-Ciotti est une infâme loi raciste de police des étrangers. Elle demeurera comme le moment où le mandat d’Emmanuel Macron s’est vautré dans le déshonneur. Les parlementaires socialistes saisiront le Conseil constitutionnel afin d’obtenir la censure de cette loi. En 2017 et en 2022, nous avons uni nos voix contre le Rassemblement National pour faire élire Emmanuel Macron. Ce temps est désormais révolu, puisque le gouvernement en est désormais le porte-voix. Le Président du barrage républicain est devenu celui du naufrage républicain. 


Pour nous Françaises et Français de l’étranger, l’autre, l’étranger, n’est pas un ennemi. Nous avons été accueillis et nous sommes implantés en dehors de France. Souvent nous avons acquis une autre nationalité car nous considérons que la diversité que la vie nous apporte est une richesse. 


Au moment où le RN se revendique d’une victoire idéologique avec la constitution d’une majorité inédite avec Renaissance et LR sur le projet de Immigration, les députés des Français de l’étranger auraient du prendre la mesure de ce qui se passe et prendre leurs responsabilités. Le projet de loi Immigration ne propose plus seulement de restreindre les conditions d’accès et de séjour des étrangers en France, il revient sur tous les principes républicains qui ont fait l’identité de notre pays depuis la Révolution française: restriction au droit du sol, préférence nationale, déchéance de nationalité…


Le président Macron a été élu avec nos voix sur la base d’un barrage à l’extrême-droite. Avec ses députés, les voilà qui s’apprêtent à en appliquer mot à mot son programme !


Ils sont voté pour : Holroyd (3e); Anglade (4e); Vojetta (5e); Ferracci (6e); Habib (8e); Genetet (11e)


Ils ont voté contre : Ben Cheïkh (9e); Lakrafi (10e)


Ils se sont abstenus : Weissberg (1re); Caroit (2e); Petit (7e)











Comments


bottom of page