top of page

Condamnation de l’agresseur de Boris Faure

Les socialistes à l’étranger saluent la condamnation de l’agresseur de Boris Faure



Les militantes et militants de la Fédération des Français de l’Etranger du Parti socialiste, dont Boris Faure a été le premier fédéral de 2012 à 2018, ont appris avec satisfaction et soulagement la condamnation, jeudi 12 mai à Paris, de son agresseur, le député de la majorité présidentielle M’jid El Guerrab, à trois ans de prison dont un ferme et à deux ans d'inéligibilité.


Suite aux coups de casque de M. El Guerrab, en 2017, notre camarade Boris Faure, atteint d'un traumatisme crânien et d'une hémorragie cérébrale, avait dû être opéré en urgence et passer trois jours en réanimation; son pronostic vital avait été un temps engagé.


Après 4 ans de combat judiciaire et une interminable attente pour Boris Faure, justice a enfin été rendue. Nous nous réjouissons que ce jugement ait contraint M. El Guerrab, dont la présence à l’Assemblée nationale était devenue un affront quotidien, à ne pas se représenter lors des législatives des 5 et 19 juin prochains.


La violence n’a nulle part sa place et certainement pas en politique. Nous attendons maintenant et enfin de la majorité présidentielle – y compris la candidate investie dans la neuvième circonscription des Français établis hors de France, Mme Elisabeth Moreno – une condamnation claire et sans faux-fuyants des actes de leur compagnon de route.


Alors que M. El Guerrab vient d’annoncer sa décision de faire appel de sa condamnation, la Fédération renouvelle son plein et entier soutien à Boris Faure et à sa famille, dans cette épreuve qui dure depuis trop longtemps.


Nous appelons désormais les Françaises et les Français établis hors de France à sanctionner dans les urnes la majorité présidentielle, en votant pour les candidats de la Nouvelle union populaire écologique et sociale, partout dans le monde.



Comments


bottom of page