Décès de René Aicardi

Chers camarades,

C’est une bien triste nouvelle qui vient de nous parvenir.

René Aicardi était un pilier de cette fédération.


Nous sommes aujourd’hui en deuil.

Nombreux sont les militants qui garderont le souvenir de ses messages poétiques venus du « Port Parfumé », de sa fidélité politique à Laurent Fabius, de son engagement comme conseiller AFE puis dernièrement comme conseiller consulaire.

On ne pouvait pas penser à Hong Kong sans penser à lui qui avait été pendant de si nombreuses années le secrétaire de la section locale.

Sa voix rocailleuse et son accent chantant étaient reconnaissables entre tous. Je garde aussi l’image de son blouson de cuir qui lui donnait un air rebelle malgré ses cheveux grisonnants.

Ses engagements avaient été nombreux, aussi bien syndicaux que politiques.

Il gardait un souvenir aigu de la période de décolonisation et de ses années algériennes qui avaient sans doute fondé son humanisme, son attention aux autres, son ouverture à l’autre.

J’avais pu fin janvier échanger par téléphone avec René qui se battait contre le cancer qui l’a finalement emporté. Cela avait été un moment émouvant.

Je sais qu’il laisse une épouse et une petite fille a qui je pense tout particulièrement en ce moment douloureux.

Pour tous ceux qui l’ont connu et apprécié, et pour les autres qui ne le connaissaient pas personnellement, gardons vivant le souvenir d’un homme engagé et généreux.

Le souvenir d’un authentique socialiste. D’un militant FFE qui nous faisait aimer le militantisme et faisait vivre la fraternité au quotidien.

Amitiés Boris Faure Premier Fédéral

#Aicardi #ReneAicardi